Archives par mot-clé : Japon

Tant que le café est encore chaud, de Toshikazu Kawaguchi

Au cœur de Tokyo se niche en étrange petit établissement doté d’une curieuse particularité : le temps d’un café, on peut remonter le temps. Mais il y a des règles strictes à respecter. Plusieurs personnes vont vouloir s’y risquer, chacune avec ses raisons de vouloir revoir un être cher, même sans pouvoir changer le présent.

Un joli roman plein de douceur qui nous invite à savourer le présent tel qu’il est.

En fin de compte, qu’on aille dans le passé ou dans le futur, le présent ne change pas... Cette chaise ne change peut-être pas le présent, mais si elle change le cœur des hommes, c’est qu’elle a sûrement une signification importante…

La patience des traces, Jeanne Benameur

Un matin, Simon brise la tasse dans laquelle il boit tous les jours son premier café. Un accident banal qui va ouvrir une brèche en lui. Ce psychologue qui a consacré sa vie à écouter les autres se retire au Japon. Un voyage qui lui ouvre un autre chemin pour voir sa propre histoire, décider de la suite.

Un roman plein de douceur aux côtés d’un homme qui cherche à se réconcilier avec son passé et à l’accepter et qui va trouver la paix sur cette île reculée aux traditions ancestrales et notamment celle du kinstugi : on ne cherche pas à cacher la réparation. Au contraire, on l’a recouvre de laque d’or. On marque l’empreinte de la brisure. C’est une nouvelle vie qui commence.

Le nouveau, de Keigo Higashino

Une femme est retrouvée étranglée dans son appartement en plein cœur de Tokyo. Kaga Kyoichiro, policier nouvellement arrivé, observateur et plein d’humanité, s’attache aux petits détails et en remonte la piste pour plonger dans les secrets des gens qui croisent son enquête : il ne veut pas uniquement arrêter l’assassin, mais aussi comprendre les tenants et aboutissements du crime.

Un roman policier où l’enquête est prétexte à dérouler des tranches de vies.

Ce que nous devons au vent, Laura Imai Messina

Yui et Takeshi se rencontrent dans le jardin de Bel Guardia, où se dresse le téléphone du vent. Cette ancienne cabine téléphonique est devenue un lieu unique, fréquenté par centaines de personnes notamment suite au tsunami de 2011. Un outil dont chacun usait à sa manière pour faire son deuil, un endroit où panser sa blessure et réparer sa vie. MrSuzuki veille avec bienveillance sur ce jardin et les nombreux visiteurs qui s’y rendent.

Un roman plein de douceur comme une métaphore rappelant qu’il est précieux de s’accrocher aussi bien au bonheur qu’à la peine. Même face aux pertes que la vie nous impose, nous pouvons nous ouvrir à tous les cadeaux qu’elle nous fait.

Suzuran, d’Aki Shimazaki

Coup de cœur d’Élodie

Depuis son divorce, Anzu se consacre à son art de la céramique. Elle mène une vie apaisée entre son fils, son ex-mari, ses parents vieillissants, jusqu’à ce que sa sœur aînée revienne leur présenter son futur beau-frère.

Un roman plein de poésie, de douceur et de délicatesse à l’image de la fleur qui lui donne son nom : Suzuran, le muguet, évoque ces boules à neige abritant de minuscules paysages : il suffit de les secouer pour que se lève la tempête…

Une rose seule, Muriel Barbery

A la mort de son père qu’elle n’a pas connu, Rose se rend au Japon pour découvrir son testament. Là, elle est prise en charge par Paul, l’assistant de feu Haru qui lui a prévu une succession de visites de Kyoto et de ses temples.

Un très beau texte à l’écriture délicate, qui confronte une femme mélancolique et pleine de colère à la beauté mystérieuse et minérale de ce pays étranger.

Les miracles du Bazar Namiya, de Keigo Higashino

Trois voleurs en cavale trouvent refuge dans un ancien bazar, fermé depuis longtemps. Alors qu’ils attendent le matin, une lettre est glissée sous le volet clos, tout droit venue du passé. Ils y découvrent la confession d’une femme perdue et, touchés par sa détresse, lui répondent. Bientôt une nouvelle missive leurs parvient. Autrefois, le bazar Namiya était connu pour apporter une réponse à toutes les demandes de conseils. Cette nuit là, passé et présent sont mystérieusement connectés et les jeunes gens se prennent au jeu.

Un roman original et plein de sensibilité.

Les noces de la renarde, de Floriane Soulas

Japon, 15e siècle. Dans une forêt peuplée de Yokai et autres petites divinités, Hikari est une kistune mi-femme mi-renarde qui est fascinée par les hommes du village voisin, malgré les interdits ancestraux.
Tokyo, 2016 : la jeune Mina perçoit comme une malédiction sa capacité de voir les fantômes, yokai et autres esprits qui vivent invisibles parmi les humains. Mais tout change lorsqu’un esprit s’en prend à ses rêves et qu’une fille de sa classe l’entraîne dans une chasse au démon.

Un roman entraînant qui nous plonge dans le Japon et son folklore sur les traces de deux jeunes femmes en quête d’identité.