Archives de catégorie : Fantasy – science-fiction

Libration, de becky Chambers

Une intelligence artificielle, transférée dans un corps synthétique, apprend à devenir humaine en apprivoisant les limites de sa nouvelle enveloppe. Elle est recueillie par Poivre, ancienne enfant-esclave qui a également découvert l’humanité en quittant son enfer.

Un roman captivant qui nous plonge dans la complexité d’un univers où de multiples races se côtoient et questionne sur les notions d’individualité et d’identité.

Ce tome fait suite à “L’espace d’un an” mais peut se lire indépendamment.

Projet dernière chance, d’Andy Weir

Rylan se réveille amnésique et seul survivant à bord d’un vaisseau spatial. Il essaie alors de comprendre qui il est et ce qu’il fait là, dernier survivant de cette expédition et ultime espoir pour sauver la Terre et l’humanité…

Un roman de SF très prenant, très réaliste, qui mêle la science à l’humour et nous interroge sur notre condition d’humain.

Les oubliés de l’Amas, de Floriane Soulas

Aux confins de Jupiter, seule planète du système solaire que l’homme n’a réussi à coloniser, débris et vieux vaisseaux se sont agglomérés au fil des décennies jusqu’à constituer l’Amas, zone perdue loin du monde civilisé où vivent hors-la-loi et égarés en tout genre. C’est là que se Kat se rend pour tenter de retrouver son frère disparu, poussées par ce lien mystérieux qui la lie à son jumeau.

Un roman de SF entraînant avec des personnages forts et attachants.

Du roi je serai l’assassin, Jean-Laurent Del Socorro

Sinas et Rufaida grandissent à Grenade, tiraillés entre leurs origines musulmanes et le catholicisme imposé, mais aussi entre un père violent et une mère absente. Ils partent étudier la médecine à Montpellier et tenter de percer les mystères de la pierre du Dragon…

Un roman de fantasy historique qui nous plonge en plein XVIe siècle en proie à l’Inquisition et aux guerres de religions.

Le désert des couleurs, d’Aurélie Wellenstein

Depuis des siècles, le monde est recouvert d’un immense désert multicolore qui vole les souvenirs de quiconque s’y aventure. Réfugiés au cœur d’un ancien volcan, les hommes sont menacés par la progression des dunes et envoient deux des leurs en quête d’un paradis légendaire. Kabalrai accompagne sa demi-sœur, chargé de veiller sur ses souvenirs et de les recueillir quand le désert les lui arrachera, dépositaire de ses souvenirs, de ses joies comme de ses plus sombres secrets.

Une aventure qui les conduit à dépasser leurs limites aussi bien dans leur lutte contre les éléments que dans celle, plus retorse, contre l’amnésie : qu’est-ce qui constitue notre identité et que sommes-nous sans nos souvenirs ?

L’espace d’un an, de Becky Chambers

Coup de cœur d’Elodie

La jeune Rosemary fuit un passé difficile en s’embarquant à bord du Voyageur, vaisseau tunnelier qui ouvre de nouvelles voies de circulation à travers l’espace. Elle rejoint un équipage mixte et doit apprendre à vivre aux côtés des différentes espèces qui peuplent la galaxie.

Le temps d’une année, l’auteur nous embarque dans un univers qu’on aimerait bien découvrir réel au bout du voyage. Un récit de SF hors du commun et fascinant, plein de bienveillance, qui parle de tolérance, de vivre ensemble, de respect et d’amour.

Apprendre, si par bonheur, de Becky Chambers

Quatre astronautes sont en route dans l’espace pour explorer des planètes susceptibles d’abriter la vie. Au delà de la joie de la découverte, de la curiosité et de la fascinations pour ces formes de vies nouvelles se posent des questions éthiques : malgré toute leur bienveillance, l’exploration est forcément intrusive.

Un court roman SF atypique, profondément bienveillant, qui se veut réaliste et soulève de grandes questions.

Voici ce que nous voulons que vous vous demandiez : c’est quoi l’espace, pour vous ? Un terrain de jeu ? Une mine ? Qui doit y aller et dans quel but ? Devons-nous seulement y aller ?… Nous n’avons rien trouvé que vous pourrez vendre. Nous n’avons rien trouvé d’utile. Nous n’avons trouvé aucune planète qu’on puisse coloniser facilement ou sans dilemme moral, si c’est un but important. Nous n’avons rien satisfait que de la curiosité, rien gagné que du savoir.

Paris métro 2033 – Rive Gauche, de Pierre Bordage

Juss et Plaisance sont au service des Armuriers, qui explorent les tunnels à la recherche de nouveaux espaces et de ressources. Madone entreprend le tour des statiopées pour les rallier à son projet fédérateur et égalitaire. Parn, pasteur d’Elevation, met tout en œuvre pour étendre son influence à l’ensemble des stations.

Alors que la surface, devenue inhabitable, devient une légende mythique, les hommes réfugiés dans le métro se sont organisés en communautés qui luttent pour leur survie, la maîtrise des ressources, assouvir leur pouvoir… Tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins. Dans le confinement et l’obscurité, les émotions s’exacerbent et la violence est omniprésente.

Un roman qui s’approprie l’univers de Métro 2033 de Dmitri Glukovski pour nous offrir un autre possible, ailleurs dans le monde.

Il y a un robot dans le jardin, de Deborah Install

Un matin, Ben découvre un vieux robot abimé dans son jardin. Lui qui laisse passer la vie décide de lui venir en aide et se lance dans un périple aux quatre coins du monde sur les traces de son créateur. Les deux être cabossés, l’un de l’intérieur et l’autre dans son enveloppe, vont vivre une aventure initiatique où l’on se demande qui a le plus besoin de l’autre…

Un roman tendre et drôle qui insiste à se libérer de son passé pour oser être soi et aller de l’avant, et qui interroge sur le rapport de l’humain la l’intelligence artificielle.