Archives de catégorie : Mangas

Relife de Yayoiso

A 27 ans, Arata est au chômage depuis plusieurs mois, célibataire, bien loin de la vie qu’il s’imaginait mener à cet âge. Il n’ose avouer sa situation d’échec à ses amis et ses parents cessent de subvenir à ses besoins. Un soir, un inconnu lui propose d’intégrer l’expérience Relife : revivre une année de lycée, tous frais payés et avec proposition d’emploi à la clé. N’ayant plus rien à perdre, Arata se retrouve dans son corps de 17 ans et intègre une classe de terminale à la rentrée.

Saura-t-il tirer profit de cette expérience et retrouver un peu de l’insouciance adolescente ?

Un manga tout en couleurs qui nous plonge dans le quotidien et les préoccupations de lycéens, par le prisme d’un regard d’adulte. Une immersion enrichissante et réjouissante.

Père & fils de Mi Tagawa

A la mort de sa femme, Torakishi , herboriste itinérant, prend en charge son jeune fils et l’emmène sur les routes avec lui. Entre le jeune père, débutant, maladroit mais attentionné, et l’enfant, encore petit mais curieux, se construit une relation pleine de tendresse.

Leur voyage nous entraine sur les routes d’un Japon traditionnel avec ses mœurs et traditions. Un récit attendrissant et joyeux qui peint un portrait universel de l’apprentissage de la paternité, avec ses difficultés et ses joies, mettant tout simplement en scène deux êtres qui apprennent à se connaître, se faire confiance et s’aimer.

Le chant des souliers rouges, de Mizu SAHARA

Kimitaka aime le basket mais sans y exceller. Takara veut danser mais son grand corps élancé ne s’y prête pas. Deux collégiens aux passions contrariées qui se croisent un soir de désespoir et échangent pour ne pas les jeter leurs chaussures de sport.

Ils se croisent devenus lycéen. Voyant Takara s’épanouir dans le basket, il décide de suivre son exemple et tenter sa chance dans le flammenco.

Un changement qui l’aidera, peut-être, à se trouver lui-même.

Dédale, de Takamichi

Reika et Yoko travaillent toutes les deux en tant que “débuggueuses de jeux vidéo”. Elles traquent les erreurs de code, les incohérences, les bugs et autres exploits pour l’entreprise Klein Software. De naturels totalement différents l’une de l’autre, elles vont se retrouver coincées dans un gigantesque bâtiment labyrinthique. Les deux amies vont alors devoir exploiter les fonctionnalités et les erreurs de ce monde parallèle et découvrir ce qui se cache derrière ce mystérieux immeuble, qui rappellera des souvenirs aux joueurs de Portal.

Une histoire de survie en deux tomes, qui nous fait traverser le monde des jeux vidéo de manière simple, drôle et attachante.

Ce manga a reçu le Daruma du meilleur scénario lors de la Japan Expo 2017.

Pluto t1-8, de Naoki URASAWA et Osamu TEZUKA

Dans un monde futuriste où les robots vivent comme des humains, des crimes mystérieux se succèdent. Gesicht, un inspecteur robot, est chargé de l’affaire. Il découvre que les victimes sont des vétérans du dernier conflit d’Asie centrale, et que les robots visés sont les sept robots les plus puissants de la planète, dont il fait lui-même partie ! L’inspecteur Gesicht part alors à la rencontre des personnes et robots menacés pour tenter de les protéger du danger.

Un récit puissant, une intrigue complexe et des réflexions sur la robotique et l’intelligence artificielle capable ou non de sentiments tels la haine ou l’amour.

Une série en 8 tomes.

A Silent Voice, de Yoshitoki ŌIMA

Shoya est un garçon casse-cou et turbulent, toujours à l’affut d’une bêtise pour tromper l’ennui. Quand Shoko arrive dans son école, il est d’abord dérouté par la fillette malentendante. mais très vite il multiplie les provocations, porté par les autres élèves. Jusqu’à la fois de trop. Shoko quitte l’école et tout le monde se retourne contre Shoya. A son tour souffre-douleur, il prend alors conscience de la gentillesse de Shoko et de l’enfer qu’il lui a mené… une culpabilité qui le poursuit à travers les années et le conduit à reprendre contact avec Shoko.
Un joli récit entre drame et romance sur l’amitié, la différence et la cruauté des enfants, aussi bien entre eux que face au handicape.

Notre avis : On aime beaucoup !