Archives de catégorie : Fantasy – science-fiction

Outresable de Hugh Howey

Dans un lointain futur, les terres sont continuellement balayées par un vent chargé de sable. L’ancien monde, enfouit sous les dunes mouvantes, réapparaît au gré des reliques remontées par les plongeurs des sables. Une famille éparpillée, marquée par l’abandon du père vers le mystérieux no man’s land, tente de survivre.

Un roman original qui se dévore.

La Horde du contrevent, d’Alain Damasio

Dans un monde balayé par un vent continu, la horde trace sa route à contrevent pour gagner l’extrême amont et percer le secret de l’origine du vent. À travers les voix de ses différents membres, la 34e horde prend la parole et narre son histoire, entre lutte contre les éléments, rencontres amicales ou hostiles, entraide, joies et frictions internes, tous font bloc et consacrent leur vie à contrer.

Roman magistral et atypique qui mêle l’aventure à une philosophie propre.

Le dieu oiseau d’Aurélie Wellenstein

Tous les dix ans, les clans de l’île se lancent dans une compétition barbare pour répondre aux exigences des dieux et dominer les autres. Faolan, réduit en esclavage, subit les tortures de Torok qui l’a ‘sauvé’ du dernier banquet horrifique pour en faire sa victime. Mais les sélectifs approchent et Faolan compte bien remporter les épreuves pour se libérer et assouvir sa vengeance en devenant le nouveau champion du Dieu-Oiseau.

Un récit initiatique sombre qui plonge dans la noirceur de l’âme humaine et qui confronte les désirs profonds d’êtres conditionnés par leurs coutumes ancestrales avec leurs aspirations propres de libération et de vengeance.

Le dompteur d’avalanches, de Margot Delorme

La vie du jeune Ditto bascule le jour où, malgré lui, il déclenche une avalanche et se découvre posséder ce pouvoir d’écrouleur. Obligé de fuir son village natal, il se lance en quête de Lorlaïe, une nymphe susceptible de l’aider à comprendre ce don… mais qui lui propose un terrible marché.

Un roman de fantasy original qui nous transporte dans les alpages.

Royaume de vent et de colères, de Jean-Laurent DEL SOCORRO

En pleine guerre de religion, la ville de Marseille s’oppose au royaume de France. A La roue de la fortune se croisent, à la veille du dénouement, plusieurs personnages confrontés à leurs choix, avec leurs doutes et leurs peurs. Leurs voix alternent efficacement et inscrivent leurs histoires dans la grande.
Le récit se construit par petites touches qui rythment le texte et tiennent en haleine.
Une très belle découverte pleine d’originalité.

Le bâtard de Kosigan, de Fabien CERUTTI

Fils bâtard d’une noble lignée, Pierre Cordwain de Kosigan loue sa lame et sa compagnie de mercenaires au plus offrant et il n’hésite pas à multiplier les contrats pour servir ses intérêts et sa quête des origines.
Quelques siècles plus tard, Kergaël de Kosigan, qui a grandit orphelin, reçoit un mystérieux héritage de son lointain ancêtre et se lance dans une enquête semée d’embuches sur les traces de cette lignée disparue des annales et de faits historiques tout aussi intrigants qui parsèment ses chroniques…
Le récit fluide et rythmé nous plonge dans la tumultueuse histoire du XIVe siècle, où le royaume de France se construit en composant avec les puissances voisines et un monde de magies reléguées au rang de mythes.
Un véritable régal qui se dévore d’une traite, en quatre tomes !

Un éclat de givre d’Estelle Faye

La nuit, Chet chante des vieux airs de jazz du XXe siècle dans les clubs d’un Montmartre à l’abandon. Le jour, il enchaîne les petites combines dans un Paris d’après la fin du monde, où survit entassé ce qui reste de humanité. Quand un beau frelot des bordures lui demande son aide pour remonter la trace d’une nouvelle drogue, il ne se doute pas qu’il va replonger dans les bas-fonds les plus sombres et tortueux de la ville et s’engager dans une lutte aux enjeux bien plus complexes qu’il n’y paraît.

Un roman magistral qui nous plonge dans un avenir noir, avec un héros désabusé mais habile à se glisser dans les milieux les plus retors.

Carlos Ruis ZAFON

Mélangeant intrigues policières, sentimentales et un brin de fantastique, cet auteur espagnol nous entraîne dans son univers sombre dont l’atmosphère pesante et envoutante se retrouve d’un roman à l’autre. Le lecteur est emporté à la suite de jeunes protagonistes pris malgré eux dans un engrenage infernal qu’ils essaient de contrer.
Même si tous les livres se lisent avec plaisir, les deux premiers parus en France L’ombre du vent et Le jeu de l’ange, sont les plus aboutis et les plus captivants. On y plonge corps et âme dès les premières lignes pour ne s’en séparer qu’à regrets à la toute fin.
 
 

Le jeu de l’ange

 
 

Dans la Barcelone des années 20, un jeune écrivain tourmenté par la vie accepte l’offre tentatrice d’un mystérieux éditeur. Emporté dans une spirale infernale, il prend peu à peu la mesure de l’être auquel il s’est vendu.

 

L’ombre du vent

 

 
C’est une histoire « de livres maudits, de l’homme qui les a écrits, d’un personnage qui s’est échappé des pages d’un roman pour le brûler, d’une trahison et d’une amitié perdue. Une histoire d’amour, de haine et de rêves qui vivent dans l’ombre du vent ». Et c’est l’histoire du jeune garçon qui a tiré tout ça de l’oubli…
 Une intrigue poignante qui nous plonge dans une sombre Barcelone de l’après-guerre civile.
 
 

Le prisonnier du ciel

 

 Alors que Firmin prépare son mariage, il doit se confronter à son passé sous la forme d’un mystérieux et sinistre inconnu. Il révèle alors à Daniel une sombre période de sa vie au début des années 40, lors de laquelle il a rencontré un certain David Martin…
Ce nouveau volet du cimetière des livres oubliés lie plus étroitement encore les personnages de L’ombre du vent et du Jeu de l’ange.
 
 

****

Marina

 
 

Nous sommes plongés dans un des sombres mystères de l’envoutante Barcelone de Zafon. Un noir secret entouré d’une aura de danger se dessine, mais on ne peut s’empêcher, à l’instar des personnages, de nous y plonger corps et âme.

 

 

***

Le palais de minuit

Le prince de la brume

Les lumières de septembre

 

 

 
 
 
 
 

Porcelaine, d’Estelle FAYE

Dans une Chine médiévale où les divinités anciennes et leur magie se mêlent aux hommes, le jeune Xiao Chen se voit affublé par un dieu vengeur d’une tête de tigre. Accueilli par une troupe de comédiens, il parcourt le pays dissimulé sous un masque aux traits humains et rencontre une enfant-fée qui met à mal son cœur… de porcelaine. Leur relation tumultueuse marque les siècles de sa vie d’errance et de théâtre. 

Un roman d’aventure, de magie et d’amour brillant qui nous plonge dans une Chine mythique.

La nuit des cannibales, de Gabriel KATZ

Maxime, 43 ans, directeur d’une agence de mannequins, se réveille un matin dans le corps d’Auber, 15 ans. En route pour le lycée, il cherche à comprendre ce qu’il lui arrive tout en gérant sa nouvelle vie d’ado et ses désagréments. Jusqu’à ce qu’on cherche à le tuer.
Le voilà embarqué malgré lui dans une lutte centenaire entre des loges ‘cannibales’, désignant ainsi ceux qui, comme lui, se retrouvent projetés dans le corps d’un autre…
Un thriller fantastique riche en rebondissements qui se lit d’une traite et surprend jusqu’à la fin.