Une rose seule, Muriel Barbery

A la mort de son père qu’elle n’a pas connu, Rose se rend au Japon pour découvrir son testament. Là, elle est prise en charge par Paul, l’assistant de feu Haru qui lui a prévu une succession de visites de Kyoto et de ses temples.

Un très beau texte à l’écriture délicate, qui confronte une femme mélancolique et pleine de colère à la beauté mystérieuse et minérale de ce pays étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.