Archives de catégorie : Policier

Derniers mètres jusqu’au cimetière, d’Antti Tuomainen

A 37 ans, Jaakko apprend qu’il va mourir : il est empoisonné à son insu depuis longtemps et il ne lui reste que peu de temps à vivre. De retour chez lui, il découvre que sa femme le trompe et qu’une entreprise concurrente essaie de débaucher ses employés. Bien décidé de mettre à profit ses derniers jours, il se lance dans une enquête, parsemée de cadavres accidentels, sur sa propre mort.

Un roman loufoque et réjouissant au cœur de la Finlande.

Animal, de Sandrine Collette

Dans la forêt népalaise, Mara sauve deux enfants sacrifiés et s’enfuit avec eux.

Sur les versants du Kamtchatka, Hadrien suit sa femme, Lior, pour une chasse à l’ours qui les poussera à dépasser leurs limites.

Un roman en deux temps où le suspens tient dans la traque et où l’humain est confronté à la sauvagerie qu’il renferme. Humain, animal, pour survivre ils iront au bout d’eux-mêmes.

Jusqu’à ce que la mort nous unisse, de Karine Giebel

Lorsque l’un des gardes du parc du Mercantour meurt d’une chute de montagne, Vincent, guide solitaire et blessé, s’interroge : emporté par la montagne ou par la corruption des hommes ? Accompagné d’une jeune gendarme fraîchement mutée, il mène sa propre enquête sur la mort de son meilleur ami.

Un récit qui nous plonge dans la beauté sauvage de la nature des environs d’Allos aussi bien que dans les tréfonds de l’âme humaine.

La fille muette, Michael Hjorth et Hans Rosenfeldt

Toute une famille est retrouvée assassinée dans sa maison. Bientôt, c’est au tour du principal suspect. C’est alors qu’on découvre qu’une fillette aurait assisté au massacre avant de s’enfuir… Pour la brigade criminelle, une course contre le tueur s’engage pour la retrouver.

Une enquête au rythme soutenu qui tient en haleine, portée par des personnages riches et complexes.

L’homme qui aimait trop les livres, d’Allison HOOVER BARTLETT

Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour un livre ? Pour avoir une bibliothèque remplie de vos livres préférés ? Le mensonge ? La dissimulation ? Le vol ? C’est le récit de John Gilkey, qui a dérobé jusqu’en 2003 près de 200 000 dollars en livres anciens, et de son “chasseur”, Ken Sanders, tenace libraire qui va s’improviser détective “biblioflic”.

Un reportage aux saveurs de romans policiers qui nous en apprend un peu plus sur l’univers du livre ancien.

Mamie Luger, de Benoit Philippon

Lorsque l’inspecteur Ventura reçoit Berthe en salle d’interrogatoire, il n’imagine pas que sous ses dessous de gentille et fragile grand-mère, elle cache un franc-parler revigorant et un passé haut en couleur. Au fil des heures elle mène la danse et déroule, entre confession et règlement de compte, le fil de son existence où se succèdent les époux et les cadavres, un nazi ou encore des meurtriers en cavale.

Un réjouissant portrait au vitriol d’une femme qui en a bavé, mais ne s’est pas laissé faire, féministe avant l’heure.

Si mon témoignage peut inciter des filles à ne pas faire de conneries et des bonhommes à être un peu moins cons, ce sera ma petite pierre laissée à l’attention de l’humanité.

Il court, il court, le furet… de M. J. Arlidge

Le corps d’un homme est retrouvé mutilé. Une femme, inquiète de la disparition de son mari, reçoit un paquet contenant… son cœur. C’est le début d’une série de meurtres visant des hommes bien sous tous rapports, mais qui fréquentent en secret les prostitués.

Un suspens glaçant dans la noirceur des hommes pour ce second volet des aventures d’Helen Grace.

La nuit des cannibales, de Gabriel KATZ

Maxime, 43 ans, directeur d’une agence de mannequins, se réveille un matin dans le corps d’Auber, 15 ans. En route pour le lycée, il cherche à comprendre ce qu’il lui arrive tout en gérant sa nouvelle vie d’ado et ses désagréments. Jusqu’à ce qu’on cherche à le tuer.
Le voilà embarqué malgré lui dans une lutte centenaire entre des loges ‘cannibales’, désignant ainsi ceux qui, comme lui, se retrouvent projetés dans le corps d’un autre…
Un thriller fantastique riche en rebondissements qui se lit d’une traite et surprend jusqu’à la fin.

Six fourmis blanches, de Sandrine Collette

Dans la vallée, Mathias, sacrificateur d’un autre temps, va de mariage en baptême éloigner le mauvais sort.
Sur les flancs, six touristes se lancent joyeusement à l’assaut de la montagne. Jusqu’à ce que le temps tourne et que la tempête s’abatte. Commence alors de part et d’autre une lutte contre le sort et les éléments pour la survie. 

Alors que la situation s’aggrave, la tension monte et le suspense croît. Au centre la montagne, belle, sauvage et mystérieuse, la nature indifférente aux superstitions place les hommes face à eux-même en les poussant dans des conditions extrêmes.

La soif, de Jo NESBÖ

Une femme est retrouvée violemment assassinée chez elle après un rendez-vous par l’intermédiaire d’un site de rencontre. Lorsqu’une autre victime est découverte selon la même mise à mort sanglante, le doute n’est plus permis : il s’agit de l’œuvre d’un tueur en série. Pour Harry Hole, désormais rangé en tant que professeur et l’esprit enfin en paix, cette affaire fait ressortir un vieux démon et le contraint à reprendre du service.

Un policier complexe qui nous tiens en haleine jusqu’aux dernières pages.