Tous les articles par La libraire

L’ile des femmes de la mer, de Lisa See

Mi-ja et Young-sook ont grandi sur l’île de Jeju au large de la Corée. Elles font parti de la communauté des haenyeo, femmes plongeuses aux capacités exceptionnelles. Leur amitié se construit dès l’enfance mais sera mise à rude épreuve par la vie et la dure oppression des différents colons et dirigeants.

A travers la vie mouvementée des habitants de l’île, on découvre l’histoire de la Corée entre occupation japonaise puis américaine et la succession des gouvernements, qui ont déchiré et marqué le pays jusqu’à nos jours.

Un très beau roman, portée par des héroïnes fortes et complexes, au sein d’une société matrifocale dont les coutumes sont intéressantes à découvrir.

Comment tout a commencé, de Pete Fromm

Austin a grandi en plein désert texan, noyé dans la passion du baseball de sa sœur aînée. Abilene rêve d’en faire le plus grand des lanceurs et l’entraîne avec acharnement, repoussant ses limites. Austin lui vous une admiration sans failles. Au point de ne pas voir les fissures derrières ses lubies, son exubérance, ses sautes d’humeur. La maladie qui se profile, et éclate.

Un livre fort, poignant, qui nous plonge dans l’intimité d’un adolescent ballotté entre questionnements, rejets et acceptation, aveuglé par son adulation pour sa sœur, dont la bi-polarité complexe ébranle toute la famille.

Vous voulez tout savoir sur Ab’lene ? Sur Ab’lene et moi ? Vous voulez savoir comment tout a commencé ? Eh bien, je ne peux pas vous le dire. Je n’en ai pas la moindre idée.

Romy et Julius, de marine Carteron et Coline Pierre

Romy est la fille du boucher. Julius est végétarien. Ils se rencontrent au club de théâtre, qui va adapter Roméo et Juliette. Dans ce village partagé entre habitants historiques pétris de traditions et nouveaux venus aux idées plus modernes, le drame shakespearien se rejoue.

Une réécriture moderne de Roméo et Juliette, qui traite de la sensible question de la condition animale et de la tendance végétarienne opposée aux traditions de terroir.

Combien de pas jusqu’à la lune ? de Carole Trebor

Dans les années 1920, en Virginie occidentale, Joshua et Joylette habitent une modeste ferme avec leurs quatre enfants, à qui ils transmettent leur curiosité du monde et une dignité teintée de modestie. « Vous êtes aussi bons que n’importe qui dans cette ville, mais vous n’êtes pas meilleurs. », ne cesse de répéter le père. Katherine, la benjamine, passe ses journées à compter. Elle calcule le nombre de pas pour aller à l’école, mesure la hauteur des arbres, se questionne sur la distance qui sépare la Terre de la Lune… Grâce à ses capacités exceptionnelles, elle entre au lycée à 10 ans, puis obtient ses diplômes universitaires à 18. Elle commence ensuite une carrière de professeure, mais c’est un autre avenir qui l’attire…

Dans une Amérique où les droits des Noirs et des femmes restent encore à conquérir, elle trace consciencieusement sa route dans l’ingénierie aérospatiale à la NACA puis à la NASA. Et au fil des ans, malgré les réticences d’un milieu masculin marqué par la ségrégation et une forme de misogynie, elle prouve sa légitimité par l’exactitude de ses équations et l’ingéniosité de ses raisonnements. Et c’est à elle qu’en 1962, l’astronaute John Glenn demande de vérifier la justesse des calculs de sa trajectoire avant de partir en orbite autour de la Terre. Sept ans plus tard, on lui confie le calcul de la trajectoire d’Apollo 11. Objectif visé : la Lune. Dans l’ombre des hommes, Katherine fait, à sa manière, également décoller les droits des femmes et des Noirs.

Un superbe roman qui retrace le parcours d’une femme exceptionnelle.

Erased, de Kei Sanbe (8 tomes)

2006. Aspirant mangaka dont la carrière peine à décoller, Satoru Fujinuma travaille comme livreur de pizzas pour joindre les deux bouts. Effacé et peu enclin à s’ouvrir aux autres, il observe le monde qui l’entoure sans vraiment y prendre part. Pourtant, Satoru possède un don exceptionnel : à chaque fois qu’un incident ou une tragédie se déroule près de lui, il est projeté quelques minutes dans le passé pour empêcher l’inévitable avant qu’il ne se produise… Cette anomalie de l’espace-temps lui vaut un séjour à l’hôpital le jour où, pour rattraper le conducteur d’un camion fou, il est percuté par un autre véhicule de plein fouet. Après l’accident, petit à petit, les souvenirs effacés de l’enfance traumatisante de Satoru resurgissent…

Une très bonne série en 8 tomes, pleine de suspens et de rebondissements.

Blog, de Jean-Philippe Blondel

Lorsque le narrateur découvre que son père a lu son blog, il est furieux, se sent trahi, violé dans son intimité. Il ne lui pardonnera pas et ne lui parlera plus, jamais. Mais son père, en guise d’excuse, lui dépose un vieux carton contenant ces journaux intimes d’adolescents… Il va céder à la tentation d’ouvrir cette boite de Pandore, de découvrir l’adolescent qu’était son père et les secrets qu’il cache…
Un très beau texte qui met en garde contre les risques de se confier sur le net, et sur la relation père-fils.

Surface, d’olivier Norek

Lors d’une interpellation, Noémie est blessée au visage et défigurée. A sa reprise de service, la capitaine parisienne est envoyée au vert dans un petit village de l’Aveyron. Officiellement, le temps de se reconstruire. Bientôt, le squelette d’un enfant disparu 25 ans plus tôt remonte des profondeurs du lac. Noémie doit alors plonger dans le passé et remuer les eaux troubles.

Un policier prenant au suspens bien mené qui se dévoile petit à petit mais garde son mystère jusqu’à la fin.