Tous les articles par La libraire

Mon corps qui change, Marawa Ibrahim

Sans tabou mais avec délicatesse et humour, ce livre répond à toutes les questions, même les plus intimes, qui se posent à la puberté, afin de permettre aux filles de s’affranchir des normes et de s’aimer telles qu’elles sont.
Marawa Ibrahim raconte, à la manière d’une grande sœur, comment elle a vécu les différentes étapes de l’adolescence et donne des conseils concrets et positifs pour y faire face et être bien dans sa peau d’ado.
En 50 chapitres très courts, elle aborde tous les aspects de la puberté : l’apparition des seins et des poils, l’acné, l’appareil dentaire, les premières règles, la transpiration, mais aussi les émotions, le regard des autres, les premiers émois, les relations avec les parents, les réseaux sociaux, le sport, l’alimentation, le sommeil, etc…

Alter Ego, d’Elisabeth Martinez-Bruncher

Suzanne a déjà bien vécu lorsqu’elle rencontre la narratrice. Pour la sortir de son mal-être, elle se raconte, femme forte, franche, entière et libre qui a vécu pleinement, prenant la vie et ses aléas comme ils venaient. De son petit village de Provence à la ville et jusqu’à la Corse, on suit le parcours d’une femme qui a traversé la deuxième moitié du XXe siècle en s’affranchissant des carcans et des préjugés.

Sylvain Martinel, d’Elisabeth Martinez-Bruncher

La nuit, Sylvain est surveillant dans un internat. Au matin, il regagne son refuge dans les bois, sur les terres du vieux Léon, qui l’a pris sous son aile. Personne ne connaît vraiment ce jeune homme posé, souriant et peu bavard, qui sait écouter et recueille les confidences nocturnes d’adolescents en détresse, comme la frêle Céline. En lui se cache une ombre, un passé mystérieux enfouit en lui.

Un roman délicat où la lumière perce les ombres d’êtres marqués par des blessures profondes, dont les racines plongent dans les secrets enfouis de tragédies passées.

Cher corps, par Léa Bordier

12 auteures brossent 12 témoignages de femmes parlant librement de leur rapport au corps : Marie-Paule a milité pour la pilule dans les années 70, Aurélie a surmonté son anorexie, Mai et son rapport au corps passé 40 ans, Shonah a vécu 4 ans d’errance médicale pour vivre une sexualité épanouie, Blaise se considère agenre, Léna, 13 ans, se débat avec ses problèmes d’adolescente, et d’autres encore…

De beaux témoignages à lire et à faire lire à tous âges !

Quand nos souvenirs viendront danser, de Virginie Grimaldi

Lorsqu’ils apprennent que leur quartier va être détruit pour faire place à une école, les habitants de l’impasse des colibris s’insurgent : ces octogénaires retrouvent leur amitié distendue et sont prêts à tout pour avoir gain de cause. Marceline nous raconte leur combat, mais aussi les souvenirs de sa vie passée.

Un roman émouvant qui mêle histoire d’amour, de famille et d’amitié.

Aya, de Marie-Virginie Dru

Aya grandit sur une petite île au large du Sénégal. Après la mort de son père et le départ de son frère pour tenter sa chance en Europe, sa mère perd l’esprit et la laisse livrée à elle-même, insouciante et amoureuse du jeune Ousmane. Mais aussi sous les griffes de son oncle qui la viole. Lorsqu’elle se trouve enceinte à 12 ans, elle quitte tout pour Dakar…

Un roman fort qui mêle les espoirs et les rêves d’une enfant trop vite grandit à la désillusion d’un jeune migrant.

Songe d’une nuit d’Octobre, de Zelazny

En ce premier jour d’Octobre, le jeu peut commencer. Ils ont un mois pour faire leurs préparatifs et découvrir leurs adversaires et le lieux final, aidés par leurs compagnons à poils ou à plumes, dont Snuff notre narrateur. Le 31 lorsque la lune sera pleine, ouvreurs et fermeurs lutteront pour le retour – ou non – des Anciens Dieux…

Un petit texte plein d’humour où Jack l’Éventreur, Frankenstein, Dracula ou encore Sherlock Holmes s’affrontent dans un univers Lovecraftien.

Journal d’un Assassynth, de Martha Wells

Asassynth est un bio-androïde de sécurité qui a piraté sa propre interface pour gagner en autonomie, mais surtout pour avoir accès aux nombreuses chaînes de divertissements. Lorsque ses clients sont attaqués par un assaillant mystérieux, il outrepasse ses fonctions sans crainte d’y laisser des morceaux pour les protéger.

Un petit texte plein d’ironie qui interroge sur l’intelligence artificielle, la conscience, le libre-arbitre et la liberté.

Cachemire rouge, de Christiana Moreau

Après un rude hiver, Bolormaa et sa famille sont contraints d’abandonner leur vie de nomades pour travailler en ville. Passé des steppes de la Mongolie aux usines chinoises, la jeune fille refuse la fatalité et quitte son monde pour tenter sa chance en Europe.
En Italie, Alessandra tient fièrement, malgré les difficultés, une petite boutique où elle revend des étoffes et pulls importés d’Asie.

Un récit fluide qui pointe l’horreur de la mondialisation dans le domaine du textile et dresse le portrait de deux femmes fortes prêtes à braver le sort pour réaliser leurs rêves. Ces deux destins sont liés par un cachemire rouge qui bouleversera leurs existences.