L’île aux arbres disparus, d’Elif Shafak

Ada a grandit en ignorant tout du passé familial jusqu’au jour où débarque sa tante Meryem. Celle ci va alors lui raconter l’histoire complexe de ses parents, l’une turque et l’autre grec dans une Chypre déchirée par la guerre civile.

Un roman sensible où histoire d’amour impossible et secrets de famille nous plonge dans l’histoire chypriote.

Les générations suivantes commençaient‑elles inéluctablement là où leurs devancières avaient renoncé, absorbant toutes leurs déceptions et leurs rêves inassouvis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.