Le dit du Mistral, d’Olivier Mak-bouchard

Au lendemain d’une nuit d’orage, le narrateur et son voisin découvrent dans un éboulis des vestiges antiques. Ils entreprennent des fouilles clandestines nt les découvertes vont bouleverser leur vie.

Le texte nous plonge au cœur du Lubéron, entre nature indomptée et légendes anciennes. Un récit qui fleure bon la Provence, porté par ses expressions chantantes, le Mistral, la rudesse du soleil et la douceur de l’eau rare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.