Un chemin de tables, Maylis de Kerangal

Mauro cuisine sans lever le nez, une improvisation d’une grande intensité, une expérience sensorielle de haute volée… Il se concentre sur les produits, l’idée est plutôt de les révéler, de les mettre en lumière, c’est parfois en les associant à d’autres qu’ils montent en bouche et se montrent.

Le récit retrace le parcours atypique d’un jeune homme, entre CAP Cuisine et Master d’Economie, doté d’un tempérament taciturne doublé d’une grande sensibilité. Une plongée dans un milieu dur, dont Mauro éprouve la rudesse comme la passion, le rythme infernal et le plaisir de régaler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.