Le labyrinthe des esprits, de Carlos Ruiz Zafon

Dans une Espagne franquiste tourmentée, la mystérieuse Alicia Gris est chargée d’élucider, en parallèle de la police, l’étrange disparition d’un ministre. Son enquête la conduit dans les sombres et tortueux méandres de Barcelone, la plonge dans des secrets inavouables du régime et croise la route de la famille Sempere dont l’histoire semble intimement liée à celle du ministre…

Un roman magistral et envoûtant, qui se joue des genres et rend un bel hommage à la littérature.

Ce livre clôt en beauté le cycle du Cimetière des livres oubliés.

Une histoire n’a ni début ni fin, seulement des portes d’entrée. C’est un labyrinthe sans fin de mots, d’images et de pensées réunis pour nous révéler la vérité invisible sur nous-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.