Encabannée, de Gabrielle Fliteau-Chiba

Lecture de Pryscilla

« Liste n°115
Mes trois souhaits au génie de la lampe :
– Des bûches qui brûlent jusqu’à l’aube  ;
– Une robe de nuit en peau d’ours polaire ;
– Robin des bois qui cogne à ma porte. 
»

Perdue dans une vie citadine et superficielle, Anouk vend l’appartement qu’elle occupe dans le centre de Montréal pour s’installer dans une cabane au Kamouraska dans le Bas-Saint-Laurent, au Québec.

Bercée par les mots des auteurs qui ont marqué son parcours, émerveillée par la beauté rude de la nature, grisée par la fumée de l’herbe et troublée par une histoire d’amour intense et fugace, le récit d’une « évasion sociétale » pleinement vécue… dans les bonheurs comme dans les peines.

Un hymne à l’écologie et l’amour des grands espaces (petit clin d’œil à Thoreau) et un regard lucide sur ce que chacun est réellement prêt à abandonner pour vivre en accord avec ses convictions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.