Ceux qui partent, Jeanne Benameur

1910, Ellis Islande. Après un long voyage et nombre d’épreuves qui les ont poussés à partir, ils sont rassemblés sur cette île, aux portes de New-York. Il y a l’italien Donato et sa fille Emilia, éprise de liberté. Esther, l’arménienne seule rescapée d’un massacre. Gabor, à part parmi les siens. Et tant d’autres. Le temps d’un jour et d’une nuit, ils vont devoir attendre, avant de pouvoir, enfin, gagner l’Amérique. Un jeune new-yorkais, photographe amateur, capture des images de ces migrants.

Un roman qui parle de l’exil, de ce qui pousse à part, de la force et du courage. Mais aussi de la vie nouvelle qui attend, promesse d’espoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.