Ces jours qui disparaissent, de Timothé Le Boucher

L’album s’ouvre sur une représentation acrobatique au dessin sobre et plein de poésie. Lubin est acrobate. Il chute, sans gravité. Mais après cela il ne vit plus qu’un jour sur deux. Chaque matin lorsqu’il se réveille, une journée complète s’est écoulée sans lui. Une autre personnalité prend possession de son corps en alternance, avec son caractère et ses ambitions propres. Ils entrent en communication pour s’organiser, gérer leur corps commun et leurs vies si différentes. Mais bien vite une lutte s’engage…

Un roman graphique magnifique, thriller fantastique et psychologique, poignant et bouleversant. Mais aussi une réflexion sur l’identité et une invitation à profiter du moment présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.