Archives de catégorie : Littérature

Ceux qui partent, Jeanne Benameur

1910, Ellis Islande. Après un long voyage et nombre d’épreuves qui les ont poussés à partir, ils sont rassemblés sur cette île, aux portes de New-York. Il y a l’italien Donato et sa fille Emilia, éprise de liberté. Esther, l’arménienne seule rescapée d’un massacre. Gabor, à part parmi les siens. Et tant d’autres. Le temps d’un jour et d’une nuit, ils vont devoir attendre, avant de pouvoir, enfin, gagner l’Amérique. Un jeune new-yorkais, photographe amateur, capture des images de ces migrants.

Un roman qui parle de l’exil, de ce qui pousse à part, de la force et du courage. Mais aussi de la vie nouvelle qui attend, promesse d’espoir.

L’été meurt jeune, Sabatino

Italie, années 60. Dans la chaleur de l’été, Primo, Mimo et Damiano concluent un pacte de sang : répondre ensemble aux attaques portées à l’un d’eux.

Dans ce village rude, les épreuves vont faire grandir vite pour ces jeunes garçons de 12 ans, dont l’amitié va être scellée par les coups durs de la vie.

Un récit dur mais plein de force sur fond d’amitié et de vengeance, dans un monde rude, brut, dont les épreuves hâtent le passage à l’âge adulte.

Starlight, de Richard Wagamese

Une nuit, Emmy prend son courage à deux mains et quitte l’homme violent chez qui elle vit. Avec sa fille, elles prennent la route et partent loin, là où il ne pensera pas à les chercher. La traque commence. Elles croisent la route de Starlight, homme rude et intègre, dévoué à sa terre et vivant en harmonie avec la nature, emprunt d’une sagesse ancestrale. A ses côtés, elles vont panser leurs plaies, retrouver la confiance, réapprendre à vivre.

Un récit bienveillant et lumineux, qui nous plonge dans une nature sauvage et belle dans laquelle on apprend à s’immerger pour mieux se trouver soi-même.

Ce texte est resté inachevé à la mort de l’auteur.

Le cœur de l’Angleterre, Jonathan Coe

Benjamin, la cinquantaine, s’engage dans une improbable carrière littéraire ; sa sœur Lois voit ses anciens démons revenir la hanter ; son vieux père Colin n’aspire qu’à voter en faveur d’une sortie de l’Europe, et sa nièce Sophie se demande si le Brexit est une cause valable de divorce.

Un roman-chronique qui entremêle brillamment destins individuels à la politique anglaise des années 2010. Avec humour et mélancolie, l’auteur interroge notre époque tourmentée et ses désillusions.

Une joie féroce, de Sorj Chalandon

Jeanne est une femme effacée qui traverse la vie en s’excusant, déjà marquée par son lot de malheurs. Quand le cancer la touche, son quotidien s’effondre. Soutenue par un groupe de femmes porteuses du même mal, blessées par la vie mais pleines d’une grande force, elle se découvre combattante.

Un roman optimiste malgré la dureté de la lutte contre la maladie, qui fait la belle part à l’entraide et à la force de l’amitié.

Alter Ego, d’Elisabeth Martinez-Bruncher

Suzanne a déjà bien vécu lorsqu’elle rencontre la narratrice. Pour la sortir de son mal-être, elle se raconte, femme forte, franche, entière et libre qui a vécu pleinement, prenant la vie et ses aléas comme ils venaient. De son petit village de Provence à la ville et jusqu’à la Corse, on suit le parcours d’une femme qui a traversé la deuxième moitié du XXe siècle en s’affranchissant des carcans et des préjugés.

Sylvain Martinel, d’Elisabeth Martinez-Bruncher

La nuit, Sylvain est surveillant dans un internat. Au matin, il regagne son refuge dans les bois, sur les terres du vieux Léon, qui l’a pris sous son aile. Personne ne connaît vraiment ce jeune homme posé, souriant et peu bavard, qui sait écouter et recueille les confidences nocturnes d’adolescents en détresse, comme la frêle Céline. En lui se cache une ombre, un passé mystérieux enfouit en lui.

Un roman délicat où la lumière perce les ombres d’êtres marqués par des blessures profondes, dont les racines plongent dans les secrets enfouis de tragédies passées.

Quand nos souvenirs viendront danser, de Virginie Grimaldi

Lorsqu’ils apprennent que leur quartier va être détruit pour faire place à une école, les habitants de l’impasse des colibris s’insurgent : ces octogénaires retrouvent leur amitié distendue et sont prêts à tout pour avoir gain de cause. Marceline nous raconte leur combat, mais aussi les souvenirs de sa vie passée.

Un roman émouvant qui mêle histoire d’amour, de famille et d’amitié.

Aya, de Marie-Virginie Dru

Aya grandit sur une petite île au large du Sénégal. Après la mort de son père et le départ de son frère pour tenter sa chance en Europe, sa mère perd l’esprit et la laisse livrée à elle-même, insouciante et amoureuse du jeune Ousmane. Mais aussi sous les griffes de son oncle qui la viole. Lorsqu’elle se trouve enceinte à 12 ans, elle quitte tout pour Dakar…

Un roman fort qui mêle les espoirs et les rêves d’une enfant trop vite grandit à la désillusion d’un jeune migrant.