Archives de catégorie : Bandes dessinées

Cher corps, par Léa Bordier

12 auteures brossent 12 témoignages de femmes parlant librement de leur rapport au corps : Marie-Paule a milité pour la pilule dans les années 70, Aurélie a surmonté son anorexie, Mai et son rapport au corps passé 40 ans, Shonah a vécu 4 ans d’errance médicale pour vivre une sexualité épanouie, Blaise se considère agenre, Léna, 13 ans, se débat avec ses problèmes d’adolescente, et d’autres encore…

De beaux témoignages à lire et à faire lire à tous âges !

Monsieur Blaireau et Madame renarde, de Eve Tharlet et Brigitte Luciani

Glouton, Carcajou et Roussette sont d’accord sur un point : blaireaux et renards ne sont pas faits pour s’entendre ! Mais les parents ne partagent pas cet avis.
Pire : Monsieur Blaireau et Madame Renarde décident qu’ils vont tous vivre dans le même terrier !

Une première BD portée par des illustrations toutes douces qui abordent les thèmes de la différence et des familles recomposées avec beaucoup de délicatesse et une pointe d’humour.

Edmond

Bienvenue à Paris en 1897, aux côtés d’un jeune dramaturge qui, après l’échec de ses dernières pièces, tente de convaincre le grand acteur Constant Coquelin de tenir le rôle principal de sa prochaine pièce. Seul petit problème : rien n’est encore écrit ! En quelques jours, malgré la pression du directeur de théâtre et les caprices des acteurs, Edmond de Rostand parviendra à rédiger l’une des pièces les plus jouées et les plus connues de notre époque : Cyrano de Bergerac !

Léonard Chemineau en donne ici sa version en bande-dessinée, d’après la pièce d’Alexis Michalik, également adapté au cinéma. C’est une véritable réussite sur tous les supports !!

Le voyage de Marcel Grob, de Philippe Collin etSebastien Goethals

Le voyage de Marcel Grob, c’est celui d’un jeune alsacien enrôlé de force dans la Waffen SS le 28 juin 1944.
Interrogé à l’âge de 83 ans, le vieil homme se replonge dans ce sombre passé, les familles prises en otage pour dissuader la rébellion, les déserteurs froidement exécutés, et puis la guerre, les massacres…
Son histoire rejoint celles des 10 000 autres alsaciens engagés contre leur gré, ses “malgré nous” contraints, pour leur propre survie et celle de leurs proches, de prendre part à l’horreur.

Un récit poignant qui nous plonge dans une dure et méconnue page de notre histoire.

Rural !, d’Étienne DAVODEAU

Pendant un an, Étienne Davodeau a suivi le travail de 3 agriculteurs qui ont fait le pari de produire moins et mieux. Leurs vies, ainsi que celles des habitants alentours, vont être chamboulées par la construction d’une autoroute.

Un puissant témoignage, un plaidoyer pour une agriculture plus responsable et réfléchie, un hymne à la nature et à la lenteur, il est possible de voir beaucoup de choses dans ce reportage dessiné, parfois drôle, parfois tragique, mais surtout incroyablement touchant.

Le Château des étoiles, Alex Alice

A la fin du XIXe siècle, le monde industriel est en pleine course aux énergies nouvelles et le mystérieux éther intrigue les scientifiques. Marie Dulac, prête à tout pour mener ses recherches, embarque à bord d’une montgolfière pour une exploration en haute altitude, d’où elle ne reviendra jamais… Un an plus tard, son mari et son fils, Séraphin, sont contactés par un mystérieux inconnu détenteur de son dernier carnet de bord. Les voilà engagés dans un projet fou à la conquête des cieux sur les traces de l’éther. Un projet qui les emmènera bien plus loin qu’ils l’auraient imaginés…

Un récit d’aventure dans la lignée des romans de Jules Verne, qui nous plonge dans un univers fascinant porté par de superbes illustrations à l’aquarelle.

Un énorme coup de cœur pour cette série qui s’adresse aux enfants comme aux grands !

Chute libre – carnets du gouffre, de Mademoiselle Caroline

L’auteure est tombée en dépression, à trois reprises. Elle raconte ici la chute, la rechute, incluant dans le récit ses dessins de l’époque.  Elle nous fait vivre ce qu’est la dépression, comment cela s’introduit dans tous les aspects de la vie quotidienne, et les difficultés à s’en sortir.

Un témoignage à la fois drôle et bouleversant qui peut toucher et informer aussi bien les gens qui vivent cette maladie que leurs proches.

La guerre de Catherine, de Julia Billet et Claire Fauvel

Rachel est une jeune fille juive envoyée au début de la guerre à l’école de Sèvre. Là elle se découvre une passion pour la photo. Bientôt, comme d’autres enfants, elle est obligée de changer de nom et devient Catherine, puis elle doit fuir. Avec son appareil, elle saisit des images de son périple, des endroits où elle est hébergée, des gens qu’elle croise, respectant ainsi la mission qui lui a été confiée à son départ : « Fais des photos, collecte des images et rapporte-nous tout cela à la fin de la guerre. Nous en aurons besoin. »

Cette adaptation du roman de Juliette Billet est magnifique, le témoignage puissant et touchant d’une jeune fille forte qui filtre la dureté du monde à travers son objectif pour en saisir la beauté.