Mille femmes blanches, de Jim Fergus

En gage de paix et pour favoriser la fraternisation de leurs peuples, le chef indien Little Wolf propose au Président Grant d’échanger mille femmes blanches contre autant de leurs meilleurs chevaux. C’est ainsi que des jeunes femmes volontaires, tirées d’ailes ou de prisons vont intégrer la tribu du chef cheyenne et découvrir une nouvelle vie avec ses rites et traditions. Parmi elles, May Dodd rend compte de cette expérience à travers ses carnets.

Un récit qui nous plonge dans les grandes plaines de l’ouest américain, nous fait découvrir la vie du peuple cheyenne et l’horreur de leur colonisation par l’homme blanc.

Chiens de guerre, d’Adrian Tchaikovsky

Rex est un être biomorphe créé par l’homme, animal génétiquement modifié et armé, conçu pour obéir : le Maître désigne l’ennemi ; Rex tue l’ennemi ; Rex est un bon chien. Mais le Maître a-t-il toujours raison ? Et si le Maître n’était plus là ?

“Qu’est ce que tu es rex? Un homme un chien ou une machine ? Ou une menace ?”

Un récit qui interroge sur le statut pour ces créatures, leur capacité à avoir une conscience et des sentiments, leur droit de vivre, d’être libre. Une réflexion sur l’intelligence animale, biomorphe et artificielle, qui questionne sur la responsabilité de celui qui crée, de celui qui donne des ordres ou qui obéit : où situer le bien du mal ? Culpabilité de l’arme ou de celui qui la manie ?

Bergères guerrières, de Jonathan Garnier et Amélie Fléchais

Voilà maintenant dix ans que les hommes du village sont partis, mobilisés de force pour la Grande Guerre. Dix ans qu’ils ont laissé femmes, enfants et anciens pour un conflit loin de chez eux… La jeune Molly est heureuse car elle peut enfin commencer l’entrainement pour tenter d’entrer dans l’ordre prestigieux des Bergères guerrières : un groupe de femmes choisies parmi les plus braves, pour protéger les troupeaux mais aussi le village ! Pour faire face aux nombreuses épreuves qui l’attendent, Molly pourra compter, en plus de son courage, sur Barbe Noire, son bouc de combat, mais également sur l’amitié de Liam, le petit paysan qui rêve aussi de devenir Bergère guerrière même si ce n’est réservé qu’aux filles…

Une chouette série avec des personnages attachants et un univers qui s’approfondit au fil des tomes.

ken’en ; comme singe et chien, de Fuetsudo et Hitoshi Ichimura

Les habitants du village de Mitsuke sont sommés par un kakuen, une créature mi-homme mi-singe, de déposer une jeune fille en sacrifice au sanctuaire dédié à Tenjin. Le jeune bonze Benzon part alors pour le temple Kôzen-ji chercher de l’aide, et revient en compagnie du célèbre Hayate, un chien exorciste, pour tendre un piège à la créature malfaisante qui terrorise les villageois.

Mais rien ne se passe comme prévu quand Mashira le kakuen décide d’adopter le superbe chien…

Une belle histoire d’amitié tumultueuse avec des personnages attachants, qui nous plonge dans un Japon légendaire.

Simon Portepoisse, tome 1 : Petits malheurs en famille. D’Antoine Dole

La famille Portepoisse est une famille de porte-malheurs qui, chaque jour, distribue aux humains des tickets-poisse. Simon, petit dernier, n’est pas comme les autres et préfère les bonnes nouvelles aux mauvaises.

Quand le jour arrive de distribuer son premier ticket, leur chat noir, Georges, essaie de lui expliquer qu’une mauvaise nouvelle de temps en temps permet de mieux apprécier les moments de bonheurs, mais le garçon reste sceptique.

Arrivera-t-il à remettre son premier ticket porte-poisse pour annuler les vacances de la famille Chouquette ?

Une BD pleine d’humour qui montre que chaque malheur peut avoir un revers positif, et inversement.