L’été où tout a fondu de Tiffany McDaniel

Cher Monsieur le Diable, Sieur Satan, Monseigneur Lucifer, et toutes les autres croix que vous portez, je vous invite cordialement à Breathed, dans L’Ohio, Pays de collines et de balles de foin, de pêcheurs et de miséricordieux.

Puissiez-vous venir en paix.

Avec ma foi la plus sincère,

Autopsy Bliss

Autopsy Bliss est procureur dans la petite ville de Breathed en Ohio étouffée par un été 1984 caniculaire. Sa femme, Stella, héritière d’une entreprise de fabrication de baskets, promène son étrange phobie de la pluie sans jamais quitter la rassurante protection du toit de sa maison. Grand, l’ainé de leur deux fils est un prometteur joueur de base-ball qui apprend le russe et attire le regard de toutes les jeunes filles du coin. Fielding, le petit dernier de cette singulière famille prend la parole pour raconter l’étrange histoire qui a débuté cet été là et bouleversé à jamais le calme qui régnait au sein de leur communauté.

Lorsque le jeune Sal, dans sa salopette sale avec son bol et sa cuillère à la main, fait son apparition en ville en prétendant être le Diable venu en réponse à l’invitation de Autopsy, les esprits s’échauffent. Si certains voient en lui, un ami, un frère, un fils, d’autres en feront le bouc émissaire de leur souffrance… Le démon qui sommeille en chacune et chacun des habitants de Breathed prend la forme de leurs angoisses les plus profondes et vient aiguillonner leurs sentiments les plus sombres.

Tiffany McDaniel sait raconter des histoires ! Avec en toile de fond, les débuts de l’épidémie de sida, les relents racistes d’une Amérique conservatrice et les premières manifestations du changement climatique en cours, l’autrice qui avait déjà conquis les lectrices et les lecteurs avec Betty, reste dans la veine du grand roman américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.