Archives par mot-clé : Suspens

Un peu, beaucoup, à la folie, de Liane Moriarty

Cela aurait dû être un barbecue ordinaire d’un dimanche ensoleillé. Mais quelque chose à mal tourné et trois familles en ressortent bouleversées, leur amitié mis à mal. Que s’est-il passé ?

L’auteure nous fait revivre cette terrible journée par petites touches et nous plonge dans le quotidien de couples ordinaires dont l’apparent bonheur se pique de petits mensonges.

Derniers mètres jusqu’au cimetière, d’Antti Tuomainen

A 37 ans, Jaakko apprend qu’il va mourir : il est empoisonné à son insu depuis longtemps et il ne lui reste que peu de temps à vivre. De retour chez lui, il découvre que sa femme le trompe et qu’une entreprise concurrente essaie de débaucher ses employés. Bien décidé de mettre à profit ses derniers jours, il se lance dans une enquête, parsemée de cadavres accidentels, sur sa propre mort.

Un roman loufoque et réjouissant au cœur de la Finlande.

Dix, de Marine Carteron

Ils sont sept élèves sélectionnés pour participer à cet escape game littéraire télévisé. Avec les accompagnateurs, ils se retrouvent à dix isolés sur une petite île bretonne. Bien vite tous comprennent qu’ils n’ont pas été choisis au hasard. Car chacun cache un sombre secret.

Une réécriture moderne des Dix petits nègres qui dénonce les dérives du harcèlement et de la manipulation.

Animal, de Sandrine Collette

Dans la forêt népalaise, Mara sauve deux enfants sacrifiés et s’enfuit avec eux.

Sur les versants du Kamtchatka, Hadrien suit sa femme, Lior, pour une chasse à l’ours qui les poussera à dépasser leurs limites.

Un roman en deux temps où le suspens tient dans la traque et où l’humain est confronté à la sauvagerie qu’il renferme. Humain, animal, pour survivre ils iront au bout d’eux-mêmes.

L’homme qui aimait trop les livres, d’Allison HOOVER BARTLETT

Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour un livre ? Pour avoir une bibliothèque remplie de vos livres préférés ? Le mensonge ? La dissimulation ? Le vol ? C’est le récit de John Gilkey, qui a dérobé jusqu’en 2003 près de 200 000 dollars en livres anciens, et de son “chasseur”, Ken Sanders, tenace libraire qui va s’improviser détective “biblioflic”.

Un reportage aux saveurs de romans policiers qui nous en apprend un peu plus sur l’univers du livre ancien.

Trois jours et une vie, de Pierre LEMAITRE

A Beauval, la disparition du petit Rémi, 6 ans, créée une agitation teintée d’urgence à le retrouver. Pour le jeune Antoine qui sait ce qui s’est passé, l’angoisse monte alors que les recherches avancent…

Un roman captivant dont le suspens n’est pas de découvrir le criminel mais de savoir si et comment il va être démasqué… Simple et efficace, ce roman offre aussi une peinture sociale d’une petite ville tranquille et familiale dont le quotidien va être bouleversé par un évènement extraordinaire. 

Mamie Luger, de Benoit Philippon

Lorsque l’inspecteur Ventura reçoit Berthe en salle d’interrogatoire, il n’imagine pas que sous ses dessous de gentille et fragile grand-mère, elle cache un franc-parler revigorant et un passé haut en couleur. Au fil des heures elle mène la danse et déroule, entre confession et règlement de compte, le fil de son existence où se succèdent les époux et les cadavres, un nazi ou encore des meurtriers en cavale.

Un réjouissant portrait au vitriol d’une femme qui en a bavé, mais ne s’est pas laissé faire, féministe avant l’heure.

Si mon témoignage peut inciter des filles à ne pas faire de conneries et des bonhommes à être un peu moins cons, ce sera ma petite pierre laissée à l’attention de l’humanité.

Carlos Ruis ZAFON

Mélangeant intrigues policières, sentimentales et un brin de fantastique, cet auteur espagnol nous entraîne dans son univers sombre dont l’atmosphère pesante et envoutante se retrouve d’un roman à l’autre. Le lecteur est emporté à la suite de jeunes protagonistes pris malgré eux dans un engrenage infernal qu’ils essaient de contrer.
Même si tous les livres se lisent avec plaisir, les deux premiers parus en France L’ombre du vent et Le jeu de l’ange, sont les plus aboutis et les plus captivants. On y plonge corps et âme dès les premières lignes pour ne s’en séparer qu’à regrets à la toute fin.
 
 

Le jeu de l’ange

 
 

Dans la Barcelone des années 20, un jeune écrivain tourmenté par la vie accepte l’offre tentatrice d’un mystérieux éditeur. Emporté dans une spirale infernale, il prend peu à peu la mesure de l’être auquel il s’est vendu.

 

L’ombre du vent

 

 
C’est une histoire « de livres maudits, de l’homme qui les a écrits, d’un personnage qui s’est échappé des pages d’un roman pour le brûler, d’une trahison et d’une amitié perdue. Une histoire d’amour, de haine et de rêves qui vivent dans l’ombre du vent ». Et c’est l’histoire du jeune garçon qui a tiré tout ça de l’oubli…
 Une intrigue poignante qui nous plonge dans une sombre Barcelone de l’après-guerre civile.
 
 

Le prisonnier du ciel

 

 Alors que Firmin prépare son mariage, il doit se confronter à son passé sous la forme d’un mystérieux et sinistre inconnu. Il révèle alors à Daniel une sombre période de sa vie au début des années 40, lors de laquelle il a rencontré un certain David Martin…
Ce nouveau volet du cimetière des livres oubliés lie plus étroitement encore les personnages de L’ombre du vent et du Jeu de l’ange.
 
 

****

Marina

 
 

Nous sommes plongés dans un des sombres mystères de l’envoutante Barcelone de Zafon. Un noir secret entouré d’une aura de danger se dessine, mais on ne peut s’empêcher, à l’instar des personnages, de nous y plonger corps et âme.

 

 

***

Le palais de minuit

Le prince de la brume

Les lumières de septembre

 

 

 
 
 
 
 

Le suspendu de Conakry, de Jean-Christophe Rufin

Aurel est consul de France en Guinée. D’origine roumaine , doté d’un faible charisme et d’un goût vestimentaire original, il est relégué dans un placard de l’ambassade. Jusqu’au jour où il se trouve confronté à la mort suspecte d’un ressortissant français. Sa passion pour les enquêtes se réveille et le voilà soudain en proie à une inhabituelle énergie, bien décidé à résoudre ce crime contre l’avis générale.

Un roman d’enquête peu ordinaire qui nous plonge dans les coulisses de la diplomatie à l’étranger, bien connu par Jean-Christophe Rufin.

Six fourmis blanches, de Sandrine Collette

Dans la vallée, Mathias, sacrificateur d’un autre temps, va de mariage en baptême éloigner le mauvais sort.
Sur les flancs, six touristes se lancent joyeusement à l’assaut de la montagne. Jusqu’à ce que le temps tourne et que la tempête s’abatte. Commence alors de part et d’autre une lutte contre le sort et les éléments pour la survie. 

Alors que la situation s’aggrave, la tension monte et le suspense croît. Au centre la montagne, belle, sauvage et mystérieuse, la nature indifférente aux superstitions place les hommes face à eux-même en les poussant dans des conditions extrêmes.