Moi, Peter Pan, de Michael Roch

Le livre donne la parole à un Peter Pan plein de questionnements, à l’innocence brisée par le départ de Wendy, qui ne se contente plus uniquement de vivre dans le présent du monde imaginaire. Il égraine ses idées ‘mal fagotées, encore lourdes d’inutilités’ et derrière les mots qu’il distille à sa tribu, c’est lui-même qui interroge ses doutes et sa tristesse, sa peur de tomber hors du Pays Imaginaire, sa peur de grandir.

Un conte onirique, philosophique et contemplatif, à savourer lentement, chapitre par chapitre, pour en apprécier la poésie et la profondeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.