Archives de catégorie : Jeunesse romans

Le désert des couleurs, d’Aurélie Wellenstein

Depuis des siècles, le monde est recouvert d’un immense désert multicolore qui vole les souvenirs de quiconque s’y aventure. Réfugiés au cœur d’un ancien volcan, les hommes sont menacés par la progression des dunes et envoient deux des leurs en quête d’un paradis légendaire. Kabalrai accompagne sa demi-sœur, chargé de veiller sur ses souvenirs et de les recueillir quand le désert les lui arrachera, dépositaire de ses souvenirs, de ses joies comme de ses plus sombres secrets.

Une aventure qui les conduit à dépasser leurs limites aussi bien dans leur lutte contre les éléments que dans celle, plus retorse, contre l’amnésie : qu’est-ce qui constitue notre identité et que sommes-nous sans nos souvenirs ?

Juste un mot, de Frédéric Vinclère

Tout commence quand Lou-Victor laisse un mot au fond de la tirelire de son frère à la place de son argent. Paul lui répond et les deux frères, qui n’ont jamais été aussi proches que maintenant qu’ils sont éloignés, entament une correspondance dans laquelle ils vont se confier, et s’épauler.

Un super roman qui parle d’amitié et d’entraide, mais aussi du passage de l’enfance à l’adolescence.

Kitty, T1 : Au clair de la lune, de paula Harrison

Kitty appartient à une famille un peu spéciale : sa mère est une super-héroïne qui enfile un costume de chat à la nuit tombée et part aider ceux qui en ont besoin. Kitty aimerait bien l’imiter, mais elle a trop peur du noir. Jusqu’au jour où un chat vient réclamer de l’aide… Kitty prend alors son courage à deux mains et ose braver sa peur !

Une belle histoire pleine d’aventure et de bienveillance, qui parle de courage et d’entraide. Le texte est souligné par de belles illustrations.

A lire tout seul à partir de 8 ans.

Le diamant du dieu crocodile, d’Evelyne Brisou-Pellen

Dans l’Égypte ancienne, le jeune Téos a le rôle important de s’occuper et de nourrir le crocodile sacré. Un jour, son père disparait et il découvre que la statuette du Dieu Sobek a été volée… Avec son amie Tiy, ils mènent leur enquête dans une aventure où il devront risquer leur vie pour sauver la vallée du Nil !

Un roman entrainant qui nous plonge dans l’Égypte antique.
A lire à partir de 8 ans.

Mon père, ma mère, mes tremblements de terre, de Julien Dufresne-Lamy

Dans la salle d’hôpital, Charlie et sa mère attendent. Un père, un mari. Dans quatre heures, ils découvriront Alice. Alors que les minutes s’égrainent, Charlie se remémore les deux dernières années, depuis le séisme qui a secoué sa famille avec l’annonce du père jusqu’à cette opération, en passant par tous les tremblements qui ont accompagnés le parcours de transition de son père.

Un roman sensible et juste, sur la transidentité vu par les proches, entre interrogations et acceptation, plein d’amour d’un fils pour son père.

Danse, Isadora, de Evelyne Brisou-pellen

Isadora est née dans une Amérique coincée dans des valeurs austères, dans une famille pauvre mais dont là mère laisse ses enfants grandir entre esprit d’aventure et débrouillardise, riches de tout ce qui fait la vraie valeur de la vie. La jeune fille aime danser en liberté et veut révolutionner la danse en faisant découvrir une nouvelle manière de danser et de laisser les corps d’exprimer.
Un joli roman qui retrace l’enfance d’Isadora jusqu’à ce qu’elle connaisse le succès et devienne la précurseure de la danse moderne que l’on connait.

Romy et Julius, de marine Carteron et Coline Pierre

Romy est la fille du boucher. Julius est végétarien. Ils se rencontrent au club de théâtre, qui va adapter Roméo et Juliette. Dans ce village partagé entre habitants historiques pétris de traditions et nouveaux venus aux idées plus modernes, le drame shakespearien se rejoue.

Une réécriture moderne de Roméo et Juliette, qui traite de la sensible question de la condition animale et de la tendance végétarienne opposée aux traditions de terroir.

Combien de pas jusqu’à la lune ? de Carole Trebor

Dans les années 1920, en Virginie occidentale, Joshua et Joylette habitent une modeste ferme avec leurs quatre enfants, à qui ils transmettent leur curiosité du monde et une dignité teintée de modestie. « Vous êtes aussi bons que n’importe qui dans cette ville, mais vous n’êtes pas meilleurs. », ne cesse de répéter le père. Katherine, la benjamine, passe ses journées à compter. Elle calcule le nombre de pas pour aller à l’école, mesure la hauteur des arbres, se questionne sur la distance qui sépare la Terre de la Lune… Grâce à ses capacités exceptionnelles, elle entre au lycée à 10 ans, puis obtient ses diplômes universitaires à 18. Elle commence ensuite une carrière de professeure, mais c’est un autre avenir qui l’attire…

Dans une Amérique où les droits des Noirs et des femmes restent encore à conquérir, elle trace consciencieusement sa route dans l’ingénierie aérospatiale à la NACA puis à la NASA. Et au fil des ans, malgré les réticences d’un milieu masculin marqué par la ségrégation et une forme de misogynie, elle prouve sa légitimité par l’exactitude de ses équations et l’ingéniosité de ses raisonnements. Et c’est à elle qu’en 1962, l’astronaute John Glenn demande de vérifier la justesse des calculs de sa trajectoire avant de partir en orbite autour de la Terre. Sept ans plus tard, on lui confie le calcul de la trajectoire d’Apollo 11. Objectif visé : la Lune. Dans l’ombre des hommes, Katherine fait, à sa manière, également décoller les droits des femmes et des Noirs.

Un superbe roman qui retrace le parcours d’une femme exceptionnelle.

L’aube sera grandiose, d’Anne-Laure Bondoux

Le soir de la fête du lycée, Nine se retrouve embarquée par sa mère loin de Paris, jusqu’à une petite cabane au bard d’un lac. Là, Titania décide de révéler son passé à sa fille. Une longue nuit de confidences, qui va tout changer.

Une belle histoire de partage et révélations entre une mère et sa fille.

Blog, de Jean-Philippe Blondel

Lorsque le narrateur découvre que son père a lu son blog, il est furieux, se sent trahi, violé dans son intimité. Il ne lui pardonnera pas et ne lui parlera plus, jamais. Mais son père, en guise d’excuse, lui dépose un vieux carton contenant ces journaux intimes d’adolescents… Il va céder à la tentation d’ouvrir cette boite de Pandore, de découvrir l’adolescent qu’était son père et les secrets qu’il cache…
Un très beau texte qui met en garde contre les risques de se confier sur le net, et sur la relation père-fils.