Archives de catégorie : Autres

Entrée en matière, d’Anis Mailhan


Marcel est physique, Irène est est chimie.
Elle voudrait comprendre la matière, la pénétrer. Elle voudrait s’en saisir, savoir ce qui se passe entre les éléments. Cela s’appelle la chimie.
Il voudrait saisir le visible mais aussi l’invisible, l’invisible de ces forces et phénomènes qui organisent et régissent chaque petite chose se mouvant dans l’univers infini.

A deux ils se sentent complémentaires. Fraîchement diplômés, ils intègrent le CEA qui, après guerre, se lance dans la course à l’atome. Leur vie et leurs carrières sont rythmés par les affrontements internationaux, entre course à l’armement et luttes pour la paix.

Sous couvert d’un roman, l’auteur retrace l’histoire de la seconde moitié du XXe siècle par le prisme scientifique et plus particulièrement de l’atome.

Ce livre n’est ni exhaustif ni purement scientifique. Il veut d’abord et avant tout éveiller la curiosité et l’envie d’« entrer en matière », ainsi que de donner un éclairage particulier à la question, encore très actuelle, de la bombe et de l’atome.

A la vie ! et Je serai là ! par l’Homme Etoilé

L’homme étoilé est infirmier en soins palliatifs et accompagne les personnes en fin de vie. Dans ce roman graphique, il nous offre des petits instants de vie, bulles d’amour, de rire, d’émotions, de musiques ou de tendresse. Des échanges qui soutiennent autant le patient que le soignant, pour les aider à profiter des derniers instants de la vie, les rendre plus légers.
Ils me confortaient dans l’idée que je pouvais faire du bien autrement que par la simple administration d’un médicament.”

Un récit profondément humain qui parle de partage et de soutien, des “instants en dehors du temps et de la maladie qui offrent des parenthèses de légèreté et d’insouciance dans des moments particulièrement difficiles.”


L’homme étoilée revient dans un nouveau roman graphique où il nous raconte ses débuts en tant qu’infirmier. Dans des lieux impudiques qui réduisent les personnes à une série de symptômes, il comprend qu’il ne faut pas limiter les patients à cette vie de souffrance et apprend à leur parler de milles choses, pourvue que chacune d’elles les éloigne un moment de la maladie.

On ne peut promettre une fin parfaite à tout le monde même si on a le devoir de s’en donner les moyens… Je peux garantir une main tendue, une oreille attentive, un regard compatissant et tendre.
Mon rôle, ce n’est pas de les empêcher de partir mais de veiller à ce qu’ils partent bien… et à aimer la vie, pour mieux la diffuser dans chaque chambre chaque jour.

Journal d’un jeune naturaliste, de Dara McAnulty

Coup de cœur d’Elodie

Dans son journal, le jeune Dara confie ses difficultés d’autiste et sa volonté d’accepter ses particularités pour mieux vivre et appréhender le monde. Fin observateur de la nature, des insectes, des plantes et surtout des oiseaux qui l’entourent, il s’en émerveille et se mobilise pour défendre et partager ces petits miracles quotidiens, dont on ne peut profiter qu’à condition de s’arrêter pour voir. Au rythme des balades familiales on découvre aussi l’Irlande et sa beauté sauvage.

Une lecture qui donne envie de contempler faune et flore autour de nous, de s’en imprégner et de s’émerveiller, comme le jeune narrateur, de sa richesse et de sa diversité au rythme des saisons.

Le chœur des femmes, de Martin Winckler

Jean Atwood doit exercer pendant six mois dans l’unité 77 du docteur Franz Karma, dédiée à la médecine des femmes. Une cohabitation qui promet d’être conflictuelle entre le médecin, attentif aux femmes, à l’écoute de ce qu’elles ont à dire, et l’interne, qui se borne à l’aspect clinique et est plein de préjugés.

Un très beau texte, profondément humain, qui donne la parole aux femmes, à ce qu’elles subissent, aux violences médicales dont elles sont victimes, dans un système de santé très déshumanisé.

Je suis née à Bergen-Belsen, de Yvonne Salamon

Yvonne Salamon est née dans un camps de la mort et y a survécu pendant 6 mois avant d’en sortir.
Ce livre raconte son histoire et celle de sa mère, Hélène, résistante torturée et déportée alors qu’elle était enceinte.

Leurs deux vois entremêlées nous font entrer dans l’histoire d’une famille prise dans es tourmentes de la grande histoire. Elles ont côtoyé l’horreur la plus grande, mais aussi des gestes d’une humanité sans pareil au plus noir de la détresse.

Un magnifique témoignage.