Les crayons de couleur, de Jean-Gabriel CAUSSE

Le jour où les couleurs disparaissent, le monde se teinte de gris dans l’incompréhension la plus totale. Il faut l’étrange rencontre entre une spécialiste des couleurs aveugle, un ancien employé d’une fabrique de crayons, une petite fille et d’un chauffeur de taxi new-yorkais pour rendre au monde ses couleurs.

Un roman pétillant par un véritable spécialiste des couleurs qui, l’air de rien, nous parle de chacune d’elles en terme de perception ou de symbolique et nous apprend à aiguiser nos sens pour mieux regarder le monde.

Notre avis : Sympa !

L’héritage des rois passeur, de Manon FARGETTON

Imaginez qu’il existe 2 mondes : le premier tel que nous le connaissons, Rive, et un autre peuplé de magie, Ombre. Lors de son anniversaire, Enora découvre qu’elle est unique. En effet, elle peut traverser d’un univers à l’autre. Cet étrange pouvoir va lui entraîner les foudres d’assassins venus de l’autre côté et elle devra basculer dans le monde magique pour leur échapper. Or, Ombre est en pleine tourmente car sa reine est mourante. Cet évènement sera le prétexte à une lutte de pouvoir sans précédent.

Un roman fantastique prenant, avec des héroïnes fortes, des personnages secondaires bien caractérisés et un univers bien écrit.

Notre avis : On adore !

Esprit d’hiver, de Laura KASISCHKE

Ce matin de Noël, rien ne se passe comme prévu. Holly se réveille tard avec un mauvais pressentiment, sa fille est d’une humeur massacrante, un blizzard inattendu bloque la ville et les invités décommandent. Dans cette atmosphère tendue, Holly essaie de comprendre pourquoi son appréhension la renvoie à l’adoption de sa fille.

Avec brio, l’auteur nous plonge dans l’atmosphère oppressante et angoissante d’un huis clos mère-fille où la tension monte alors que le quotidien qui vacille.

 

On aime : beaucoup

Rue Farfadet, de Raphaël ALBERT

Panam, années 1880.
Les humains côtoient nains, centaures et autres farfadets, de plus en plus nombreux à envahir la capitale. Sylvo Sylvain, elfe détective qui trompe son exil dans l’alcool, se retrouve malgré lui chargé de démantelé un complot qui le dépasse lorsque sa petite enquête d’adultère le place aux premières loges d’un attentat…

Des personnages attachants, des aventures rocambolesque, une bonne part d’humour et une pointe de steampunk font de ce premier tome des extraordinaires et fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain un roman réjouissant qui se dévore.

Notre avis : On adore !

A Silent Voice, de Yoshitoki ŌIMA

Shoya est un garçon casse-cou et turbulent, toujours à l’affut d’une bêtise pour tromper l’ennui. Quand Shoko arrive dans son école, il est d’abord dérouté par la fillette malentendante. mais très vite il multiplie les provocations, porté par les autres élèves. Jusqu’à la fois de trop. Shoko quitte l’école et tout le monde se retourne contre Shoya. A son tour souffre-douleur, il prend alors conscience de la gentillesse de Shoko et de l’enfer qu’il lui a mené… une culpabilité qui le poursuit à travers les années et le conduit à reprendre contact avec Shoko.
Un joli récit entre drame et romance sur l’amitié, la différence et la cruauté des enfants, aussi bien entre eux que face au handicape.

Notre avis : On aime beaucoup !

Des milliards de tapis de cheveux, d’Andreas ESCHBACH

Au sein de l’immense empire interstellaire, une planète a consacré son organisation, son économie et sa pensée entière autour du travail des Tisseurs qui réalisent les tapis de cheveux destinés à décorer le palais de l’Empereur. De pères en fils, ils dévouent depuis des siècles leurs vies à un unique et grandiose ouvrage tissé avec les cheveux de leurs épouses et concubines. Pourtant une lente et folle rumeur sourd : l’empereur est mort. Hérésie !

Un roman original dont les fils de la trame s’assemblent petit à petit pour dévoiler l’inattendu mystère de ces tapis.

Notre avis : On adore !