Surface, d’olivier Norek

Lors d’une interpellation, Noémie est blessée au visage et défigurée. A sa reprise de service, la capitaine parisienne est envoyée au vert dans un petit village de l’Aveyron. Officiellement, le temps de se reconstruire. Bientôt, le squelette d’un enfant disparu 25 ans plus tôt remonte des profondeurs du lac. Noémie doit alors plonger dans le passé et remuer les eaux troubles.

Un policier prenant au suspens bien mené qui se dévoile petit à petit mais garde son mystère jusqu’à la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.