Mers mortes, d’Aurélie Wellenstein

Dans un futur lointain, mers et océans ont disparus. Pour tout souvenir, la Terre est balayée toutes les six heures de marées fantômes, hantées par les spectres de créatures marines détruites par l’homme qui se vengent en emportant les âmes croisant leur route. Oural, jeune exorciste, est le seul rempart qui protège sa communauté. Mais bientôt un pirate aux idéaux fous l’emporte à ses côtés sur les terres désolées.

Un récit puissant et entraînant, au fort message écologique qui pointe l’irresponsabilité, l’égoïsme et la cruauté des hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.