La danse de la méduse de Stephanie HOFLER

Sera est belle et populaire mais cache sa personnalité pour se fondre dans la masse de ses amis et admirateurs. Nik est trop gros mais subit sans broncher les railleries de ses camarades.
Cette sortie scolaire, tous les collégiens l’attende ou la redoute. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu.

Un récit parfois dur, qui pointe la cruauté des adolescents entre eux et le harcèlement que certains subissent ; mais aussi une belle histoire de tolérance et d’acceptation qui montre l’importance du regard qu’on porte sur les autres et soi-même.

“Avec un autre corps, on devient automatiquement une autre personne. Je serais plus léger mais c’est ce qui me manquerait qui me pèserait le plus.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.