Archives par mot-clé : Shonen

The promised neverland de Kaiu Shirai

Grace Field House est un orphelinat où les enfants grandissent en une fratrie heureuse, entourés de l’amour de leur ‘maman.’
Jusqu’au jour où Emma et Norman découvrent l’horreur de la réalité de leur existence. S’engage alors une course contre la montre doublé d’un duel mental contre ‘maman’ pour tenter de s’échapper…

Des personnages attachants, un univers qui attise la curiosité, une intrigue prometteuse et un dessin riche pour cette nouvelle série à suivre !

Made in abyss de Tsukushi Akihito

L’Abysse est une faille mystérieuse à la profondeur insondable, peuplée d’étranges créatures et recelant d’antiques reliques.
Rico, jeune orpheline, a grandi au bord du gouffre tout en rêvant de devenir cavernière, comme sa mère. Un jour, alors qu’elle explore le premier niveau de l’Abysse, elle rencontre un étrange robot qui ressemble à s’y méprendre à un être humain.

Une belle histoire d’aventure portée par un superbe dessin.

Relife de Yayoiso

A 27 ans, Arata est au chômage depuis plusieurs mois, célibataire, bien loin de la vie qu’il s’imaginait mener à cet âge. Il n’ose avouer sa situation d’échec à ses amis et ses parents cessent de subvenir à ses besoins. Un soir, un inconnu lui propose d’intégrer l’expérience Relife : revivre une année de lycée, tous frais payés et avec proposition d’emploi à la clé. N’ayant plus rien à perdre, Arata se retrouve dans son corps de 17 ans et intègre une classe de terminale à la rentrée.

Saura-t-il tirer profit de cette expérience et retrouver un peu de l’insouciance adolescente ?

Un manga tout en couleurs qui nous plonge dans le quotidien et les préoccupations de lycéens, par le prisme d’un regard d’adulte. Une immersion enrichissante et réjouissante.

A Silent Voice, de Yoshitoki ŌIMA

Shoya est un garçon casse-cou et turbulent, toujours à l’affut d’une bêtise pour tromper l’ennui. Quand Shoko arrive dans son école, il est d’abord dérouté par la fillette malentendante. mais très vite il multiplie les provocations, porté par les autres élèves. Jusqu’à la fois de trop. Shoko quitte l’école et tout le monde se retourne contre Shoya. A son tour souffre-douleur, il prend alors conscience de la gentillesse de Shoko et de l’enfer qu’il lui a mené… une culpabilité qui le poursuit à travers les années et le conduit à reprendre contact avec Shoko.
Un joli récit entre drame et romance sur l’amitié, la différence et la cruauté des enfants, aussi bien entre eux que face au handicape.

Notre avis : On aime beaucoup !