Archives de catégorie : ♥ Le choix de la libraire ♥

Porcelaine, d’Estelle FAYE

Dans une Chine médiévale où les divinités anciennes et leur magie se mêlent aux hommes, le jeune Xiao Chen se voit affublé par un dieu vengeur d’une tête de tigre. Accueilli par une troupe de comédiens, il parcourt le pays dissimulé sous un masque aux traits humains et rencontre une enfant-fée qui met à mal son cœur… de porcelaine. Leur relation tumultueuse marque les siècles de sa vie d’errance et de théâtre. 

Un roman d’aventure, de magie et d’amour brillant qui nous plonge dans une Chine mythique.

Mille petits rien, de Jodi Picoult

Ruth est une infirmière compétente et appréciée depuis plus de vingt ans. Jusqu’au jour où un suprématiste blanc lui interdit de s’occuper de son fils, puis l’accuse de sa mort.

Le système judiciaire se met en branle dans toute son hypocrisie : « Il est parfaitement impossible d’examiner une affaire impliquant la seule infirmière noire d’un service hospitalier, un père néonazi et la décision mécanique prise par un membre de l’administration hospitalière sans envisager un instant un problème d’ordre raciste. » Et pourtant…

Un récit puissant porté par les voix de femmes fortes, qui dénonce l’omniprésence du racisme ainsi que l’hypocrisie et les préjugés qui entourent cette question.

La guerre de Catherine, de Julia Billet et Claire Fauvel

Rachel est une jeune fille juive envoyée au début de la guerre à l’école de Sèvre. Là elle se découvre une passion pour la photo. Bientôt, comme d’autres enfants, elle est obligée de changer de nom et devient Catherine, puis elle doit fuir. Avec son appareil, elle saisit des images de son périple, des endroits où elle est hébergée, des gens qu’elle croise, respectant ainsi la mission qui lui a été confiée à son départ : « Fais des photos, collecte des images et rapporte-nous tout cela à la fin de la guerre. Nous en aurons besoin. »

Cette adaptation du roman de Juliette Billet est magnifique, le témoignage puissant et touchant d’une jeune fille forte qui filtre la dureté du monde à travers son objectif pour en saisir la beauté.

Le suspendu de Conakry, de Jean-Christophe Rufin

Aurel est consul de France en Guinée. D’origine roumaine , doté d’un faible charisme et d’un goût vestimentaire original, il est relégué dans un placard de l’ambassade. Jusqu’au jour où il se trouve confronté à la mort suspecte d’un ressortissant français. Sa passion pour les enquêtes se réveille et le voilà soudain en proie à une inhabituelle énergie, bien décidé à résoudre ce crime contre l’avis générale.

Un roman d’enquête peu ordinaire qui nous plonge dans les coulisses de la diplomatie à l’étranger, bien connu par Jean-Christophe Rufin.

La nuit des cannibales, de Gabriel KATZ

Maxime, 43 ans, directeur d’une agence de mannequins, se réveille un matin dans le corps d’Auber, 15 ans. En route pour le lycée, il cherche à comprendre ce qu’il lui arrive tout en gérant sa nouvelle vie d’ado et ses désagréments. Jusqu’à ce qu’on cherche à le tuer.
Le voilà embarqué malgré lui dans une lutte centenaire entre des loges ‘cannibales’, désignant ainsi ceux qui, comme lui, se retrouvent projetés dans le corps d’un autre…
Un thriller fantastique riche en rebondissements qui se lit d’une traite et surprend jusqu’à la fin.

Kayren – Je serais six T1, de Fabrice Colin

Kayren mène une vie active mais tranquille, entre son travail à la Firme et son jeune fils qu’elle élève seul. Jusqu’au jour ou son demi-frère débarque, lui révèle qu’il appartient à une triade et qu’il va mourir. Pour le sauver, elle tue à sa place sans savoir que sa vie va changer irrémédiablement. La mystérieuse triade prend son fils en otage ainsi que le contrôle son existence, pour la forcer à entrer à son service. Elle se découvre une voix intérieure faite pour ça, qui fait écho à d’étranges rêves comme autant d’existences passées qui refont surface.
re aimante, jeune femme réservée, meurtrière sans âme. Comment ces trois facettes peuvent elles coexister en elle ?”

Ce premier tome d’une série met en scène 6 héros aux destins liés malgré la distance et les époques.

Un thriller entrainant qui se dévore d’une traite.

Père & fils de Mi Tagawa

A la mort de sa femme, Torakishi , herboriste itinérant, prend en charge son jeune fils et l’emmène sur les routes avec lui. Entre le jeune père, débutant, maladroit mais attentionné, et l’enfant, encore petit mais curieux, se construit une relation pleine de tendresse.

Leur voyage nous entraine sur les routes d’un Japon traditionnel avec ses mœurs et traditions. Un récit attendrissant et joyeux qui peint un portrait universel de l’apprentissage de la paternité, avec ses difficultés et ses joies, mettant tout simplement en scène deux êtres qui apprennent à se connaître, se faire confiance et s’aimer.

En attendant Bojangles, d’Olivier BOURDEAUT

La vie du jeune narrateur est une grande fête. On joue aux dames sur le carrelage de l’entrée, à la course dans le couloir, on saute sur le canapé et sa mère l’incite : « quand la réalité est banale et triste, inventez-moi une belle histoire, vous qui mentez si bien, ce serait dommage de s’en priver. » Sa mère a un petit grain de folie et son père lui donne les moyens de sa déraison.

 Un récit drôle et tendre sur la folie douce d’une femme bienveillante et l’amour inconditionnel de ceux qui l’acceptent telle qu’elle est. C’est « souvent n’importe quoi, parce que la vie c’est souvent comme ça, et c’est très bien ainsi. » 

 

Retrouvez cette folle histoire d’amour dans la magnifique adaptation en Bande Dessinée d’Ingrid Chabert et Carole Maurel.

 

Pactum salis, d’Olivier Bourdeaut

Jean a quitté Paris pour les marais salants de Guérande, troquant la ville et les technologies contre la nature et la solitude. Michel, agent immobilier en pleine réussite, vient de s’installer à Paris et affiche sa fortune au volant de sa Porche. Quand Michel se réveille d’une nuit d’ivresse sur le tas de sel de Jean, c’est le début d’une improbable et chaotique amitié où chacun entraînera l’autre dans son monde.

Un roman réjouissant et plein d’humour sur l’amitié et sur la rencontre de deux façons de voir et vivre le monde, entre fascination et confrontation.